Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour,

14-18, la "Grande Guerre", le "Der des Der" autrement dit celle qui aurait dû devenir "la dernière des dernières". Ainsi pensait-on il y a 90 ans, presque jour pour jour, peu après l'armistice du 11 novembre 1918.



Le XX° siècle débutait sous le signe de la violence, de la peur, de la cruauté, de la haine, du sang et des pleurs. Cette future "Première guerre mondiale" fera le lit des totalitarismes mussolinien, hitlérien et stalinien.

Pour la première fois depuis 4 ans, le silence retombait alors sur l'Europe, désormais exsangue. Environ neuf millions de soldats tués et huit millions d'invalides, soit 6000 victimes par jour. Des chiffres inimaginables, une saignée sans précédents.

A cela viendra s'ajouter la grippe espagnole qui fera plusieurs centaines de milliers de morts dans toute l'Europe.

Un des plus grands massacres de l'histoire de l'humanité, des générations fauchées, des invalides, des traumatisés, des "Gueules cassées" (soldats grièvement blessés défigurés par l'acier). Seule la seconde guerre mondiale, 20 ans plus tard, parviendra à faire pire.



Je vous recommande la lecture de quelques ouvrages :

- Dugain Marc, La chambre des officiers.
Un livre très émouvant sur un jeune homme plein d'avenir, blessé dès les premiers jours de la guerre.

- Remarque Erich Maria, A l'ouest rien de nouveau.
A mon avis le plus grand roman écrit sur la réalité des combats et sur la vie quotidienne des soldats dans les tranchées. Indispensable.

- Barbusse Henri, Le feu
Prix Goncourt 1916. Le pendant de l'ouvrage allemand ci-dessus. Le vocabulaire, fait d'argots et d'expressions idiomatiques, n'est pas très aisé. Un livre violent, direct et cru.

Enfin voici un documentaire remarquable proposé sur le site du Monde :



Bonne écoute
Tag(s) : #Actualité et société

Partager cet article